Dermatoses parasitaires des Ruminants
 

 

---------------Trichogramme---------------

 

La réalisation d´un trichogramme est un examen très simple à réaliser, ne néssessitant que peu de matériel et peu couteux. Si les résultats négatifs sont fréquents, cet examen permet toutefois, en cas de résultat positif, l´établissement d´un diagnostic de certitude.

 

LES AFFECTIONS A RECHERCHER
  • Dermatophytes
  • Lentes
LE MATERIEL NECESSAIRE
  • Ciseaux
  • Pince
  • Lame de bistouri émoussée
  • Lames de microscope dégraissées
  • Lamelles
  • Lactophénol ou KOH à 20 ou 30%
  • Microscope optique
LE PRELEVEMENT
  • Technique

Les lésions choisies doivent être récentes, peu remaniées et n'ayant pas reçu de traitement topique préalable. Les poils abimés ou, à défaut, ceux situés à la périphérie des lésions sont épilés, à l´aide de la pince ou simplement avec les doigts.

 

  • Traitement et observation

Les poils ainsi prélevés sont déposés sur une lame de microscope, si possible dans le même sens et légèrement espacés. Quelques gouttes d'agent éclaircissant (lactophénol ou KOH) sont ajoutées, le tout étant ensuite recouvert d'une lamelle.

La lame est observée au microscope, dans un premier temps au faible grossissement (x10), à diaphragme fermé. Les poils suspects sont ensuite observés au fort grossissement (x40).

 

  • Conservation

Dans le cadre d'une recherche de teigne et en cas d'observation différée, les poils prélevés peuvent être conservés dans un récipient sec, sans précaution particulière.

 

INTERPRETATION

 

L'observation de lentes fixées à la base des poils permet un diagnostic de certitude de phtiriose.

 

Lentes fixées à un poil. Photo: laboratoire de parasitologie ENVL

Lentes fixées à un poil. Photo: laboratoire de parasitologie ENVL

 

L'observation de filaments et spores de Dermatophytes permet également un diagnostic de certitude : les poils teigneux apparaissent plus clairs que les autres car ils contiennent moins de kératine, et leur contour est beaucoup moins net.

 

Poil parasité par Trichophyton verrucosum. Photo: Laboratoire de parasitologie ENVL

Poil parasité par Trichophyton mentagrophytes. Photo : laboratoire de parasitologie ENVL.

 

L'identification de l'espèce en cause se fait par observation des spores : leur taille et leur disposition autour du poil sont fréquemment diagnostiques de l’espèce observée.

Cet examen est peu sensible, et les faux négatifs sont nombreux : en particulier, dans le cas d’un contexte épidémio-clinique fortement évocateur de teigne, l’absence de spores et/ou filaments visibles lors de l’examen direct des poils ne permet en aucun cas d’exclure l’hypothèse. En cas de doute, une mise en culture des poils permet généralement de confirmer ou écarter une hypothèse de dermatophytose.