Anesthésie et analgésie des oiseaux et des reptiles  
Particularités anatomiques et physiologiques
Lézards
Système respiratoire
Chez les lézards, la glotte est située à la base de la langue et le larynx est mobile, ce qui rend l’intubation aisée (MITCHELL and TULLY, 2009). 
La glotte est plus rostrale chez les lézards carnivores que chez les herbivores (SAWYER, 2008). 

 

Photographies permettant de visualiser la glotte
d’un caméléon casqué (Chamaeleo calyptratus), espèce carnivore, à gauche
et d’un iguane vert (Iguana iguana), espèce herbivore, à droite
©Julien GOIN

Les anneaux trachéaux sont incomplets chez les lézards (MADER and DIVERS, 2014). 
 
Les lézards ont une paire de poumons symétriques qui ont une structure plus simple que celle des mammifères, mais plus cloisonnée et organisée que celle d’un sac aérien, permettant ainsi d’augmenter les échanges (MADER, 2006).  
Lors de la respiration, les lézards utilisent les muscles intercostaux, mais également les muscles pectoraux et abdominaux. Les premiers étant utilisés lors de l’inspiration et les seconds lors de l’expiration. Certaines espèces se servent également des muscles lisses des poumons (MADER, 2006). 
Système digestif
Pour les lézards insectivores, une période de 24 heures peut être nécessaire pour leur permettre la digestion complète de la proie (VARGA et al., 2012).
Thermorégulation
Les lézards de zones tempérées ont une température optimale à 20 à 26°C alors que ceux des zones tropicales vont en avoir une entre 26 et 30°C (BALLARD and CHEEK, 2010).
Le site "Anesthésie et Analgésie des oiseaux et des reptiles" a été réalisé dans le cadre d'une thèse vétérinaire soutenue par C.Noirot.  
Il est donc protégé par la législation en vigueur au terme de la loi du 11 mars 1957 :
"toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayant droits ou ayant cause est illicite" 
@CharlotteNoirot 2016