Anesthésie et analgésie des oiseaux et des reptiles  
Introduction
Généralités
Chez les reptiles, le risque anesthésique est de 1.49% contre 0.17% chez le chien et 0.24% chez le chat. Ce risque anesthésique important peut être attribué à une méconnaissance de l’anatomie, du métabolisme et de l’anesthésie en général chez les reptiles (BRODBELT et al., 2008). 

Les reptiles sont répartis en plusieurs ordres parmi lesquels les squamates, qui regroupent entre autres les lézards et les serpents, et les chéloniens appelés couramment tortues. Le détail des espèces les plus souvent rencontrées se retrouve dans la sous-partie Particularités chez les reptiles. 
Le site "Anesthésie et Analgésie des oiseaux et des reptiles" a été réalisé dans le cadre d'une thèse vétérinaire soutenue par C.Noirot.  
Il est donc protégé par la législation en vigueur au terme de la loi du 11 mars 1957 :
"toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayant droits ou ayant cause est illicite" 
@CharlotteNoirot 2016