Anesthésie et analgésie des oiseaux et des reptiles  
Contention et examen clinique
Tortues
Contention
L’examen d’un chélonien peut s’avérer compliqué lorsqu’il se rétracte dans sa carapace
 
Cependant, il existe plusieurs méthodes permettant d’extraire les membres et la tête de la tortue et ainsi pouvoir réaliser un examen clinique convenable.

En effet, la plupart des tortues ne peuvent pas se rétracter entièrement dans leur carapace. On peut alors en profiter pour saisir la tête derrière la mandibule avec l’index d’une part et le majeur de l’autre.
On peut ensuite extraire la tête, sans toutefois appliquer une force trop importante, et sans appliquer de pression sur les parties dorsales et ventrales du cou sous peine de léser les tissus mous (BALLARD and CHEEK, 2010). 

On peut également extraire un membre, ce qui limite la rétraction de la tortue dans sa carapace.  

Des méthodes plus douces peuvent être tentées, comme de proposer de la salade ou un aliment appétant, cependant cela fonctionne rarement vu le stress occasionné par la visite (MEREDITH and JOHNSON-DELANEY, 2010). 

Malheureusement, ces techniques ne sont pas toujours applicables, comme pour les tortues boîtes capables d’une rétraction complète, cela nécessite alors une sédation avec un agent intramusculaire ou avec un agent gazeux (SAWYER, 2008). 
 
Les tortues aquatiques peuvent être particulièrement agressives, il faudra s’en méfier car elles sont susceptibles d’infliger des blessures graves au manipulateur (MEREDITH and JOHNSON-DELANEY, 2010). 
Examen clinique:
Appareil respiratoire
Pour les cheloniens, le cycle respiratoire peut être évalué en observant les mouvements de la peau au niveau de la fosse pré-fémorale et de chaque côté de l’ouverture thoracique (SAUVAGET et al., 2008).
Examen clinique:
Evaluation du score corporel
L’état corporel est à déterminer par l’observation du développement de la musculature caudale dorsale et de la base des membres chez les cheloniens (BALLARD and CHEEK, 2010).
BIBLIOGRAPHIE
BALLARD, B., CHEEK, R., (2010). Exotic animal medicine for the veterinary technician. 2nd edition. Wiley-Blackwell, 484p. 

MEREDITH, A., JOHNSON-DELANEY, C., (2010). BSAVA Manual of exotic pets. 5th edition. Quedgeley : BSAVA, 414p. 

SAUVAGET, S., HOLOPHERNE, D., RISI, E., (2008). Méthode de surveillance de l’anesthésie chez les reptiles. Point vétérinaire, Volume 39, 16‑17.  

SAWYER, D. C., (2008). The practice of veterinary anesthesia: small animals, birds, fish and reptiles. Jackson : Teton New Media, 384p. 
Le site "Anesthésie et Analgésie des oiseaux et des reptiles" a été réalisé dans le cadre d'une thèse vétérinaire soutenue par C.Noirot.  
Il est donc protégé par la législation en vigueur au terme de la loi du 11 mars 1957 :
"toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayant droits ou ayant cause est illicite" 
@CharlotteNoirot 2016