Anesthésie et analgésie des oiseaux et des reptiles  
Monitorage
Tortues
Profondeur de l’anesthésie
Les réflexes cornéen et palpébral sont utilisables chez les cheloniens (MULOT, 2000).  
Le réflexe palpébral doit être absent au stade d’anesthésie chirurgicale et l’absence de réflexe cornéen signe une anesthésie trop profonde (FERREIRA, 2006). 
 
Le réflexe de redressement n’est pas utilisable chez les tortues (SAUVAGET et al., 2008).
Cependant, chez ces dernières, le réflexe de retrait de la tête et le tonus du cou peuvent être des bons indicateurs de la profondeur de l’anesthésie.  
D’autres réflexes utilisables sont le réflexe de retrait de la queue ou des membres suite à un stimulus douloureux, ou encore le tonus cloacal, qui doivent être absents au stade d’anesthésie chirurgicale (VARGA et al., 2012). 
Chez les cheloniens, la direction de la perte du tonus musculaire dépend du protocole anesthésique choisi (HANSEN and BERTELSEN, 2013). 

 

 

Stade 1

Sédation

Stade 2

Sédation profonde

Stade 3

Anesthésie chirurgicale

Stade 4

Anesthésie

toxique

Réflexe palpébral

+

+/-

-

-

Réflexe cornéen

+

+

+/-

-

Rétraction de la tête et Tonus du cou

+

+/-

-

-

Tableau permettant d’évaluer la profondeur anesthésique

en fonction des réflexes présents chez les tortues

(FERREIRA, 2006; VARGA et al., 2012)

 

Système cardiovasculaire
Le capteur du Doppler sera placé au niveau de la fosse axillo-cervicale, cela permettra de détecter soit l’artère carotide, soit le cœur.
On peut également le placer au niveau de l’artère coccygienne (SAUVAGET et al., 2008; WEST et al., 2007).

Photographie illustrant l’utilisation du Doppler au niveau de la fosse axillo-cervicale chez une tortue ©Julien GOIN
Les électrodes de l’ECG sont placées avec des emplacements similaires aux mammifères.
Chez les cheloniens, on placera les électrodes antérieures plutôt en région cervicale au niveau de la peau entre le cou et les membres (MOSLEY, 2005; SAUVAGET et al., 2008). 
 
Il y a peu de valeurs de référence pour la pression artérielle chez les reptiles.
Cependant, chez les cheloniens, la pression artérielle a été évaluée à une moyenne de 15 à 40mmHg (MARTINEZ-JIMENEZ and HERNANDEZ-DIVERS, 2007). 
Système respiratoire
La respiration peut être visualisée chez les cheloniens en observant les mouvements de la peau au niveau de la fosse pré fémorale et de chaque côté de l’ouverture thoracique.
BIBLIOGRAPHIE
FERREIRA, X., (2006). L’anesthésie des reptiles. Nouv. Prat. vét. canine féline, Volume 26, 75‑78.  

HANSEN, L.L., BERTELSEN, M.F., (2013). Assessment of the effects of intramuscular administration of alfaxalone with and without medetomidine in Horsfield’s tortoises (Agrionemys horsfieldii). Veterinary Anaesthesia and Analgesia, Volume 40, N°6, 68‑75.  

MARTINEZ-JIMENEZ, D., HERNANDEZ-DIVERS, S.J., (2007). Emergency Care of Reptiles. Veterinary Clinics of North America: Exotic Animal Practice, Volume 10, N°2, 557‑585.  

MOSLEY, C., (2005). Anesthesia and Analgesia in Reptiles. Seminars in Avian and Exotic Pet Medicine, Volume 14, N°4, 243‑262. 

MULOT, B., (2000). Anesthésie et analgésie des reptiles. In : Encyclopédie Vétérinaire - Anesthésie-Réanimation. Paris : Elsevier, 600.  

SAUVAGET, S., HOLOPHERNE, D., RISI, E., (2008). Méthode de surveillance de l’anesthésie chez les reptiles. Point vétérinaire, Volumr 39, 16‑17.  

VARGA, M., LUMBIS, R., GOTT, L., (2012). BSAVA Manual of exotic pet and wildlife nursing. Gloucester : BSAVA, 304p.  

WEST, G., HEARD, D., CAULKETT, N., (2007). Zoo animal and wildlife. Immobilization and anesthesia. Oxford : Blackwell Publishing, 718p.  
Le site "Anesthésie et Analgésie des oiseaux et des reptiles" a été réalisé dans le cadre d'une thèse vétérinaire soutenue par C.Noirot.  
Il est donc protégé par la législation en vigueur au terme de la loi du 11 mars 1957 :
"toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayant droits ou ayant cause est illicite" 
@CharlotteNoirot 2016