Anesthésie et analgésie des oiseaux et des reptiles  
Les Nouveaux Animaux de Compagnie sont de plus en plus populaires en France, leur effectif a donc considérablement augmenté. Ce phénomène s’est beaucoup accentué ces dernières années, y compris pour les reptiles et les oiseaux. 

Une enquête FACCO/TNS SOFRES réalisée en automne 2014 a montré que 3.2% des foyers français possèdent au moins un oiseau et qu’ils représentent un effectif de 5.8 millions d’oiseaux.  

L’effectif des reptiles n’est pas connu, cependant en 2003, il y avait au moins un reptile dans 3% des foyers français (EPHRATI and PIZZINAT, 2003). 

La croissance de la population des NACs implique une médicalisation de plus en plus importante de ceux-ci. La prise en charge des NACs, et surtout des oiseaux et des reptiles, nécessite souvent une anesthésie, à la fois pour des interventions chirurgicales mais aussi pour les actes diagnostiques. Malgré tout, leur anesthésie reste beaucoup plus risquée que celle des carnivores domestiques. 

Ce site apporte les éléments essentiels en ce qui concerne l’anesthésie et l’analgésie des reptiles et des oiseaux. Pour chaque ordre, les particularités anatomiques et physiologiques, la réalisation des gestes techniques ainsi que les doses recommandées des agents anesthésiques et analgésiques sont détaillées. Les comportements permettant la reconnaissance de la douleur sont expliqués. Enfin, les conditions d’hospitalisation et de réveil sont décrites, tout comme les complications possibles et leur gestion.  

BIBLIOGRAPHIE
EPHRATI, C. et PIZZINAT, N. (2003). Guide des professionnels de l’animalerie. Aniwa SAS, 706p.
Le site "Anesthésie et Analgésie des oiseaux et des reptiles" a été réalisé dans le cadre d'une thèse vétérinaire soutenue par C.Noirot.  
Il est donc protégé par la législation en vigueur au terme de la loi du 11 mars 1957 :
"toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayant droits ou ayant cause est illicite" 
@CharlotteNoirot 2016